Gérer les moments “down” quand on est son propre patron

Pas facile ces moments où le doute s’installe, surtout quand il s’agit du “bébé professionnel” : notre entreprise. 
Alors que la veille tout allait bien, ce matin, le réveil sonne et c’est le doute, ce petit nuage gris se charge de mauvaises ondes au fil de la journée pour nous faire vivre des ascenseurs émotionnels constants. 

Être chef d’entreprise n’est pas la carrière la plus sereine. Evidemment, nombreux sont les avantages, mais la remise en question est primordiale et parfois maladive. C’est pour cela que j’ai décidé de vous livrer mes petits conseils de “gestion de crise”. 

D’abord, gardez-bien en tête que le doute n’est pas une mauvaise chose, au contraire, il nous permet de ne pas rester statique, de faire évoluer les idées et même, simplement, de réfléchir à ce qui fonctionne ou non. Là où il devient problématique, c’est quand il survient trop souvent, quand il nous freine, quand il est source de stresse et qu’il peut faire chavirer le navire…

1/ DORMEZ
Personnellement, quand le doute s’installe au levé du jour c’est que la nuit a été courte ou mauvaise.
Il faut écouter son corps et sa tête, parfois ils nous alertent! Pour moi, c’est souvent le moment de me remettre en question sur mon rythme de travail. Je me retire un peu, je me repose plus, et non, je ne mange pas de Mars, mais ça repart quand même ensuite.

2/ S’ACCORDER UNE PAUSE
Parce que le doute peut être aussi le signal d’alarme, accordez-vous une pause pour souffler. Être son propre chef nécessite énormément d’énergie. Difficile de couper avec son boulot quand le boulot c’est nous-même. Alors, quand le moral est dans les chaussettes professionnellement parlant, c’est peut-être parce qu’on a besoin de se recentrer.
Vous ne partiriez-pas en vacances quelques jours?

3/ LA MÉTHODE DU “3 KIFS PAR JOUR”
Exercice qu’on ne présente plus maintenant… Ah si, il faut? Vous ne connaissez pas le livre de Florence Servan-Schreiber 3 Kifs par Jour? Alors c’est le moment de vous le procurer afin de devenir une adepte de la psychologie positive. Pour la méthode, c’est simple, faites le tour des kifs de votre journée écoulée. Listez-les mentalement pour vous en réjouir. Cet exercice vous entraîne à voir les choses de manière plus positive.

4/ DITES-VOUS QUE DEMAIN C’EST FINI
À force, les hauts et les bas, on le sait : ça part comme ça vient. Alors pour finir cet article, je vous livre mon conseil ultime : dites-vous que demain est un autre jour et acceptez ce jour “down” parce que si il est là, c’est que vous en avez besoin. Donc prenez du temps pour vous, pour comprendre la raison qui vous place dans cet état d’esprit aujourd’hui (ne vous arrachez-pas les cheveux !!) et rappelez-vous bien que demain tout ira mieux…

COMMENTEZ, ÉCHANGEONS...